Exhibe gay et masturbation dans les vestiaires

Exhibe gay et masturbation dans les vestiaires

gay paris

Ils se masturbent discrètement sous les douches

C’est le fantasme de beaucoup de mecs, voir des gars prendre leur douche, s’habiller ou se déshabiller dans les vestiaires d’une piscine ou d’une salle de sport. Il faut dire que la pratique d’un sport provoque un pic de testosterone, c’est la raison pour laquelle par exemple après une course cycliste, vous voyez les coureurs bandaient sous leurs shorts en lycra. Vous n’avez jamais été pris d’une érection en sortant de la gym ?

Je me souviens à Paris dans une salle de musculation à côté de la place de la République, les mecs avaient la bite raide sous les douches… peut-être pas à cause de leur séance. La réalité c’est qu’ils s’exhibent et montrent fièrement leur engin sous les douches, se touchent et pratique la masturbation. Certains devaient être des exhibitionnistes pro car ils ne venaient à la salle de sport gay que pour cela. C’était très très excitant et c’est encore le cas dans beaucoup de clubs de sport sur la capitale. Et les hétéros ?? Alors là c’est idem et j’ai remarqué que c’était souvent les premiers à montre leurs queue sous les douche. Cela doit les rassurer de voir que d’autres mecs bandent comme des ânes et se masturbent en pleine admiration 😉 

Puppy Gay, plutôt maître dresseur ou chien docile ?

Les Puppy, une sexualité gay assumée, fun et respectueuse

Excluant toute idée d’humiliation et de domination, le « puppy-play » s’axe d’abord sur le jeu. Une activité canine et câline, où l’esprit festif prime même sur la sexualité.

Rendez-vous devenu incontournable, la Queer Week présente chaque année des sexualités éclectiques. À travers les divers ateliers, conférences et expositions organisés, les opportunités de découverte ne manquent pas. Parmi elles, une initiation au « dog-training » attire nombre de curieux… Avançant précautionneusement avec un sourire mi-gêné  mi-amusé, les spectateurs observent la vingtaine de puppies (« chiots » en anglais) accompagnés par leurs maîtres. Très vite l’ambiance évolue, et l’étrangeté apparente de la situation laisse place à un enthousiasme communicatif. Les gentils cabots s’agitent, chahutent, se chamaillent. En un mot : ils jouent. Une ambiance bon enfant, digne d’une cour de récréation, s’installe et chacun semble pouvoir s’y libérer.

‘‘ le puppy-play n’entraîne généralement pas de véritables rapports sexuels. ’’

Si le « jeu » est le maître-mot de l’activité, une galerie d’autres termes sont à assimiler pour comprendre l’esprit du puppy-play. D’ailleurs, doit-on dire « puppy-play » ou « dog-training » ?  Derrière ces deux appellations se cachent deux jeux de rôle bien distincts. Barka, puppy et surtout un des fondateurs du collectif  Gaydogtraining, précise les nuances entre les deux. Selon lui, le puppy-play serait, en quelque sorte, la version soft du dog-training. Là où le premier se distingue par son aspect ludique et sa convivialité, le second reprend de manière plus hard les codes du SM.  Le nom du maître diffère également : handler pour les puppies et master pour les dogs. Par ailleurs, autre détail important, le puppy-play n’entraîne généralement pas de véritables rapports sexuels. Il y est plus question de lâcher-prise que de sexe. Un rassemblement de potes, moins underground et moins violent, qui séduit naturellement un plus grand nombre de personnes. À tel point que Barka, adepte lui-même du puppy-play, fait prendre à sa meute un léger virage en changeant progressivement le nom du groupe de Gaydogtraining en  « Pup 101 ».

‘‘ Il y est plus question de lâcher-prise que de sexe ’’

Chez les puppies, pas de soumission. Toutefois, pour que le jeu de rôle avec le handler  prenne tout son sens, leur obéissance est évidemment mise à l’épreuve. Certains vont prendre du plaisir à suivre certaines règles. Ainsi, il n’est pas rare de voir dans ces rassemblements, des pratiques de bondage notamment, ou bien des puppies enfermés dans leur cage, pour un temps. Une manière de souder les liens une bonne fois pour toutes. Toujours dans l’amusement, des  « momifications » peuvent même avoir lieu !

source: www.gaydogtraining.com

Oxballs, cockrings et ballstretcher, la référence

oxballs

Oxballs, la marque de sextoys de référence en matière de Cockrings et de Ballstretchers.

En quelques années, Oxballs, cette marque Américaine s’est imposée comme incontournables dès que vous parler d’accessoires sextoys pour le pénis et les couilles mais pas seulement car elle réalise également beaucoup d’autres choses destinées aux plaisirs masculins. Ce qui fait le succès de la marque ? Le design, l’ergonomie et la qualité de fabrication de ses sextoys. Dark-Ink à Paris fut l’un des premiers acteurs à commercialiser puis distribuer la marque à la tête de taureau. Depuis cette découverte durant un salon du X aux U.S.A, Oxballs est largement représenté. Il n’est donc pas étonnant que vous trouviez un grands nombres de cockrings, ballstretchers, godes, gaines ou extenseurs de pénis oxballs dans des boutiques spécialisées ou des sexshops en ligne.

Malheureusement comme toutes les marques connues et quelque soit le domaine d’activité, Oxballs est de plus en plus copié et il n’est pas rare de trouver des copies à bas prix sur le web. Copies qui ressemblent souvent de beaucoup aux modèles originaux mais dont le prix excessivement bas est à a hauteur de la qualité médiocre des accessoires. Nous avons pu comparer des modèles de cockrings en silicone de la marque et d’autres achetés sur plusieurs « Gay Shop » pour des tarifs lowcost. Les résultats furent édifiants. Alors que les sextoys originaux tiennent la durée et semblent au touché de haute qualité, les copies vendues parfois à -50% se déchirent quand elles ne vous irritent pas les parties intimes car au final difficile de dire si les matériaux d’origine sont bien utilisés et correctement moulés.

Alors il est vrai qu’Oxballs n’est pas une marque de sextoys réputée pour ses tarifs attractifs mais entre un cockring Oxballs payé le prix fort et qui va durer dans le temps et les utilisations et une copie achetée sur un sexshop qui semble brader tout et n’importe quoi en s’approvisionnant dans des réseaux non officiels, je préfère de loin payer un peu plus et avoir la satisfaction de posséder un accessoires qui aura une durée de vie plus longue et qui ne me provoquera pas d’irritation de ma bite ou de mon cul.

Cockrings et ballstretchers magnétiques.

C’est pas tous les jours qu’une nouvelle marque de sextoys et accessoires pour hommes débarque et c’est d’autant plus rare en ce moment que Gayshop.fr décide de vous en parler et de lever le mystère que DARK-LINE..

DARK-LINE c’est toute l’imagination et le savoir faire d’un acteur majeur pour ne pas dire incontournable dans le milieu, j’ai nommé.. DARK-INK. Son équipe parcours l’Europe et le monde à la recherche d’articles qui mettent en vente et distribuent. Nous devons à ce sexshop gay Français des trouvailles et des inventions révolutionnaires tel que le fameux lubrifiant à 95% organic Fistpowder qui en quelques années aura réussi à détrôner la référence en la matière à savoir J-Lube. Il était temps puisque les rumeurs les plus folles couraient au sujet de la dangerosité de ce lubrifiant vétérinaire; rumeurs souvent fondées à en croire l’étiquette alarmante qui figure sur tous les flacons de la marque. Mais.. passons et nous reviendrons plus tard sur Fistpowder.

Aujourd’hui c’est sur DARK-LINE que nous avons fais le chois de rédiger quelques lignes. DARK-INK… DARK-LINE, le nom était tout trouvé. C’est donc une nouvelle ligne complète de sextoys avec cockrings, ballstretcher, anneaux pour pénis, sondes, etc. Des accessoires BDSM et CBT dessiné dans les bureaux Parisiens de la société et fabriqué par de spécialistes de l’acier qui n’auront pas mâcher leur efforts (et leurs nombreux prototypes) afin de livrer non pas de vulgaires copies d’accessoires existants mais des modèles tous originaux et singuliers tant par le design et l’ergonomie que par la qualité démente de l’acier utilisé. Naturellement nous imaginons très bien que dans les mois à venir cette gamme de sextoys soit copiées mais il sera difficile aux suiveurs d’égaler ce résultat.

Nous souhaitons donc beaucoup de bonnes choses à DARK-LINE et à ses créateurs, la dynamique équipe de www.dark-ink.com

Pour aller plus loin:

Achetez en ligne vos cockrings, ballstretchers, asslocks de la marque Dark-Line

Le grand retour de Tom Of Finland

Mais qui était donc Tom of Finland ?

C’est sans doute une question que beaucoup se pose à l’heure où le film qui raconte l’histoire de son existence passionnante est en salle.
Tom of Finland, de son vrai nom Touko Valio Laaksonen était un peintre et dessinateur finlandais né en 1920 à Kaarina. Il est mort le 7 novembre 1991 à Helsinki.
A l’âge de 19 ans, il quitte la petite ville natale pour gagner Helsinki et son école d’art. C’est là qui esquisse les premiers dessins « homoérotiques » largement inspirés d’images de travailleurs finlandais qui aimait collectionner étant plus jeune. Durant la Guerre d’hiver contre l’URSS et la seconde guerre mondiale, Touko se trouvait au côté des armées de son pays.
De retour de guerre, c’est dans l’industrie publicitaire qu’il travail. C’est également à cette époque, en 1957, qu’il envoya certains de ses dessins « homo érotiques » au magazine Américain Physique Pictoral, des dessins publiés sous le pseudonyme restait mondialement célèbre, Tom Of Finland.

Plus tard, dès les années 70, alors que son oeuvre est largement reconnue par la communauté gay, il débuta la publication de bandes dessinées érotiques, ouvrages qui feront le tour de la planète et qui allaient définitivement ancrer Tom Of Finland au panthéon de la culture homosexuelle.

Pour aller plus loin:
Site de la fondation Tom Of Finland
Boutique Tom Of Finland

Sexshop gay BDSM et Fetish Dark-Ink.comSexshop et Cruising gay ParisVidéos & Photos sex gay gratuitesSexe shop gayAvoir un pénis plus grosAnneaux pour pénis