Agenda Q au au top de l’actu cruising

AgendaQ

C’est le petit magazine que les gay s’arrachent partout en France, du sexclub au sexshop en passant par de nombreux bars. Un agenda cruising dédié au sex entre mecs et sans tabous.

Vous le connaissez certainement, le petit magazine gratuit posé sur un comptoir de sauna gay ou dans les toilettes d’un bar du Marais à Paris. C’est le seul agenda de poche gratuit qui t’informe de tous les événements cruising gay tous les mois. Les plus grands s’y affichent fièrement commande IEM, LE DEPOT ou BOXXMAN. Ils y présentent leurs soirées, leurs sex party, leurs offres commerciales.

Pour en savoir plus et télécharger gratuitement Agenda Q, rendez-vous sur leur site web: agendaq.fr

Puppy Gay, plutôt maître dresseur ou chien docile ?

Les Puppy, une sexualité gay assumée, fun et respectueuse

Excluant toute idée d’humiliation et de domination, le « puppy-play » s’axe d’abord sur le jeu. Une activité canine et câline, où l’esprit festif prime même sur la sexualité.

Rendez-vous devenu incontournable, la Queer Week présente chaque année des sexualités éclectiques. À travers les divers ateliers, conférences et expositions organisés, les opportunités de découverte ne manquent pas. Parmi elles, une initiation au « dog-training » attire nombre de curieux… Avançant précautionneusement avec un sourire mi-gêné  mi-amusé, les spectateurs observent la vingtaine de puppies (« chiots » en anglais) accompagnés par leurs maîtres. Très vite l’ambiance évolue, et l’étrangeté apparente de la situation laisse place à un enthousiasme communicatif. Les gentils cabots s’agitent, chahutent, se chamaillent. En un mot : ils jouent. Une ambiance bon enfant, digne d’une cour de récréation, s’installe et chacun semble pouvoir s’y libérer.

‘‘ le puppy-play n’entraîne généralement pas de véritables rapports sexuels. ’’

Si le « jeu » est le maître-mot de l’activité, une galerie d’autres termes sont à assimiler pour comprendre l’esprit du puppy-play. D’ailleurs, doit-on dire « puppy-play » ou « dog-training » ?  Derrière ces deux appellations se cachent deux jeux de rôle bien distincts. Barka, puppy et surtout un des fondateurs du collectif  Gaydogtraining, précise les nuances entre les deux. Selon lui, le puppy-play serait, en quelque sorte, la version soft du dog-training. Là où le premier se distingue par son aspect ludique et sa convivialité, le second reprend de manière plus hard les codes du SM.  Le nom du maître diffère également : handler pour les puppies et master pour les dogs. Par ailleurs, autre détail important, le puppy-play n’entraîne généralement pas de véritables rapports sexuels. Il y est plus question de lâcher-prise que de sexe. Un rassemblement de potes, moins underground et moins violent, qui séduit naturellement un plus grand nombre de personnes. À tel point que Barka, adepte lui-même du puppy-play, fait prendre à sa meute un léger virage en changeant progressivement le nom du groupe de Gaydogtraining en  « Pup 101 ».

‘‘ Il y est plus question de lâcher-prise que de sexe ’’

Chez les puppies, pas de soumission. Toutefois, pour que le jeu de rôle avec le handler  prenne tout son sens, leur obéissance est évidemment mise à l’épreuve. Certains vont prendre du plaisir à suivre certaines règles. Ainsi, il n’est pas rare de voir dans ces rassemblements, des pratiques de bondage notamment, ou bien des puppies enfermés dans leur cage, pour un temps. Une manière de souder les liens une bonne fois pour toutes. Toujours dans l’amusement, des  « momifications » peuvent même avoir lieu !

source: www.gaydogtraining.com

Le grand retour de Tom Of Finland

Mais qui était donc Tom of Finland ?

C’est sans doute une question que beaucoup se pose à l’heure où le film qui raconte l’histoire de son existence passionnante est en salle.
Tom of Finland, de son vrai nom Touko Valio Laaksonen était un peintre et dessinateur finlandais né en 1920 à Kaarina. Il est mort le 7 novembre 1991 à Helsinki.
A l’âge de 19 ans, il quitte la petite ville natale pour gagner Helsinki et son école d’art. C’est là qui esquisse les premiers dessins “homoérotiques” largement inspirés d’images de travailleurs finlandais qui aimait collectionner étant plus jeune. Durant la Guerre d’hiver contre l’URSS et la seconde guerre mondiale, Touko se trouvait au côté des armées de son pays.
De retour de guerre, c’est dans l’industrie publicitaire qu’il travail. C’est également à cette époque, en 1957, qu’il envoya certains de ses dessins “homo érotiques” au magazine Américain Physique Pictoral, des dessins publiés sous le pseudonyme restait mondialement célèbre, Tom Of Finland.

Plus tard, dès les années 70, alors que son oeuvre est largement reconnue par la communauté gay, il débuta la publication de bandes dessinées érotiques, ouvrages qui feront le tour de la planète et qui allaient définitivement ancrer Tom Of Finland au panthéon de la culture homosexuelle.

Pour aller plus loin:
Site de la fondation Tom Of Finland
Boutique Tom Of Finland

Sexshop gay BDSM et Fetish Dark-Ink.comSexshop et Cruising gay ParisVidéos & Photos sex gay gratuitesSexe shop gayAvoir un pénis plus grosAnneaux pour pénis